César 2018: la presse internationale en France révèle ses nominations pour les Lumières 2018

L’Académie des Lumières a dévoilé les nommés de la 23ème Cérémonie des Lumières qui se déroulera en janvier prochain. 120 battements par minute de Robin Campillo arrive en tête avec 6 nominations, suivi par Barbara, et Le sens de la fête qui affichent 4 citations chacun.

LES NOMINATIONS

Les films 120 battements par minute, Barbara, Orpheline, Le sens de la fête, arrivent en tête des nominations pour les 23èmes Lumières de la presse internationale, les prix annuels créés en 1995 à l’initiative de Daniel Toscan du Plantier et du journaliste américain Edward Behr.

Se détachent aussi Félicité, Au revoir là-haut, Le redoutable, Le brio, En attendant les hirondelles ou encore Une famille syrienne.

Les réalisateurs Mathieu Amalric, Robin Campillo, Laurent Cantet, Philippe Garrel, Alain Gomis et Michel Hazanavicius ; les actrices Jeanne Balibar, Juliette Binoche, Emmanuelle Devos, Charlotte Gainsbourg, Karin Viard et, pour la première fois nommée pour un film francophone, Hiam Abbass ; les acteurs Swann Arlaud, Daniel Auteuil, Jean-Pierre Bacri, Louis Garrel, Reda Kateb et Nahuel Pérez Biscayart figurent également parmi les nommés dans cette première sélection des Lumières de la presse internationale qui met en avant des noms confirmés, des talents émergents et des révélations éclatantes.

Christophe Agou, Barbet Schroeder, Eric Caravaca, Thierry Frémaux, Emmanuel Gras, Agnès Varda et JR sont nommés pour des documentaires qui, comme le reste des catégories, viennent illustrer encore une fois la richesse et la diversité du cinéma français.

Une centaine de films sortis en salles en 2017 concouraient pour les nominations aux Lumières de la presse internationale et 44 seront soumis au vote final de 80 académiciens représentant plus de trente pays.

Pour donner toutes les chances aux films marquants de l’année et contribuer à la meilleure connaissance de la production française à l’international, l’Académie des Lumières met à disposition de ses correspondants une vidéothèque en partenariat avec Cinando / Le Marché du Film de Cannes. La plateforme a reçu plus de 500 visites à cette première étape de présélection.

Suivent les nommés pour les Lumières 2018 de la presse internationale, candidats aux nouveaux trophées créés par Joaquín Jiménez et la Monnaie de Paris.

Télécharger le Communiqué de Presse

Nominations 2018 complètes

Meilleur film

120 BATTEMENTS PAR MINUTE, de Robin Campillo
AU REVOIR LA-HAUT, de Albert Dupontel
BARBARA, de Mathieu Amalric
FELICITE, de Alain Gomis
ORPHELINE, de Arnaud des Pallières
LE SENS DE LA FETE, de Eric Toledano et Olivier Nakache

Meilleur réalisateur

Mathieu Amalric – BARBARA
Robin Campillo – 120 BATTEMENTS PAR MINUTE
Laurent Cantet – L’ATELIER
Philippe Garrel – L’AMANT D’UN JOUR
Alain Gomis – FELICITE
Michel Hazanavicius – LE REDOUTABLE

Meilleure actrice

Hiam Abbass – UNE FAMILLE SYRIENNE
Jeanne Balibar – BARBARA
Juliette Binoche – UN BEAU SOLEIL INTERIEUR
Emmanuelle Devos – NUMERO UNE
Charlotte Gainsbourg – LA PROMESSE DE L’AUBE
Karin Viard – JALOUSE

Meilleur acteur

Swann Arlaud – PETIT PAYSAN
Daniel Auteuil – LE BRIO
Jean-Pierre Bacri – LE SENS DE LA FETE
Louis Garrel – LE REDOUTABLE
Reda Kateb – DJANGO
Nahuel Pérez Biscayart – 120 BATTEMENTS PAR MINUTE

Meilleur scénario

Christelle Berthevas, Arnaud des Pallières – ORPHELINE
Robin Campillo, Philippe Mangeot – 120 BATTEMENTS PAR MINUTE
Albert Dupontel, Pierre Lemaitre – AU REVOIR LA-HAUT
Karim Moussaoui, Maud Ameline – EN ATTENDANT LES HIRONDELLES
Eric Toledano, Olivier Nakache – LE SENS DE LA FETE

Meilleure image

Christophe Beaucarne – BARBARA
Céline Bozon – FELICITE
Caroline Champetier – LES GARDIENNES
Alain Duplantier – LE SEMEUR
Irina Lubtchansky – LES FANTOMES D’ISMAEL
Vincent Mathias – AU REVOIR LA-HAUT

Meilleure révélation masculine

Khaled Alouach – DE TOUTES MES FORCES
Matthieu Lucci – L’ATELIER
Nekfeu – TOUT NOUS SEPARE
Finnegan Oldfield – MARVIN OU LA BELLE EDUCATION
Pablo Pauly – PATIENTS
Arnaud Valois – 120 BATTEMENTS PAR MINUTE

Meilleure révélation féminine

Iris Bry – LES GARDIENNES
Laetitia Dosch – JEUNE FEMME
Eye Haïdara – LE SENS DE LA FETE
Camélia Jordana – LE BRIO
Pamela Ramos – TOUS LES REVES DU MONDE
Solène Rigot – ORPHELINE

Meilleur premier film

LES BIENHEUREUX, de Sofia Djama
EN ATTENDANT LES HIRONDELLES, de Karim Moussaoui
GRAVE, de Julia Ducournau
JEUNE FEMME, de Léonor Serraille
PATIENTS, de Grand Corps Malade et Mehdi Idir
PETIT PAYSAN, de Hubert Charuel

Meilleur film francophone

AVANT LA FIN DE L’ETE, de Maryam Goormaghtigh
LA BELLE ET LA MEUTE, de Kaouther Ben Hania
NOCES, de Stephan Streker
PAFRIS PIEDS NUS, de Dominique Abel et Fiona Gordon
UNE FAMILLE SYRIENNE, de Philippe Van Leeuw

Meilleur film d’animation

DROLES DE PETITES BETES, de Antoon Krings et Arnaud Bouron
LE GRAND MECHANT RENARD ET AUTRES CONTES, de Benjamin Renner et Patrick Imbert
ZOMBILLENIUM, d’Arthur de Pins et Alexis Ducord

Meilleur documentaire

CARRE 35, de Eric Caravaca
LUMIERE ! L’AVENTURE COMMENCE, de Thierry Frémaux
MAKALA, d’Emmanuel Gras
SANS ADIEU, de Christophe Agou
LE VENERABLE W, de Barbet Schroeder
VISAGES, VILLAGES, d’Agnès Varda et JR

Meilleure musique

Gaspar Claus – MAKALA
Angelo Foley et Grand Corps Malade – PATIENTS
Grégoire Hetzel – LES FANTOMES D’ISMAEL
Igorrr – JEANETTE, L’ENFANCE DE JEANNE D’ARC
Arnaud Rebotini – 120 BATTEMENTS PAR MINUTE
Philippe Rombi – L’AMANT DOUBLE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*